Québec, blanche beauté

QuébecQuébecQuébecQuébecQuébecQuébec
QuébecQuébecQuébecQuébecQuébecQuébec
QuébecQuébecQuébecQuébecQuébecQuébec
QuébecQuébecQuébecQuébecQuébecQuébec

Québec, blanche beauté, un album sur Flickr.

Des pas sur la neige…

Publié dans Non classé | 3 commentaires

Québec Blanche Beauté

Québec by jeanne.beaudoin
Québec, a photo by jeanne.beaudoin on Flickr.

Balade dans la ville, silence et blancheur. Le froid mord les doigts, les joues, le nez. Tout est figé. Beauté photographique !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Québec, la blanche beauté

Québec, la blanche beauté

On dit qu’une image vaut mille mots. Je vais en mettre quelques unes pour me faire pardonner ce long silence. -25 sur Québec aujourd’hui, balade d’hiver avec mon Nikon.

Image | Publié le par | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Le bout des doigts

On parle souvent du bout du nez, du bout des pieds, mais avez-vous déjà pensé au bout de vos doigts ?  Quand ils se touchent les uns les autres c’est comme du velours qui se froisse. C’est eux qui nous permettent de sentir le glacé de la peau d’une pomme. Eux encore qui laissent passer la chaleur de la tasse de café qui  dans la fraicheur du matin se rend jusqu’à l’âme.

Le bout des doigts, c’est ce qui se pose sur le clavier pour me permettent de vous écrire. Ils usent les petites lettres blanches et inévitablement ils effacent le e sur mes claviers trop utilisés. Le bout des doigts c’est ce qui appréhende la vie, comme dans prendre, dans déplacer, dans regarder avec les mains.

C’est aux bout des doigts que nous humains « civilisés » permettons le sens du toucher, sens perdu ou inconscient s’il en est un.  Il est permis de voir, d’entendre, même l’intimité des autres, mais de la toucher ?

Le bout des doigts, c’est ce qui s’étend, ce qui se prolonge, ce qui va vers…

Vers l’autre, vers la peau de l’autre, ce qui sait effleurer, caresser, se poser sur, serrer, outrager même.

Le bout des doigts  autant que le regard qui parfois ment, autant que la voix qui souvent masque,  sait communiquer.

Ne l’oubliez pas quand subrepticement vous  voyez le bout des doigts de l’autre se tendre vers vous comme un pont au-dessus de la différence.

Mais oui, je sais, les ponts sont en mauvais états par les temps qui courent.

Publié dans Ce matin | Tagué , , | 4 commentaires

Un mardi chez la Corneille

Il  pleut et je dors la tête sous l’aile. Je rêve à des jours heureux, des jours de grand soleil où ton rire raisonnait à mes oreilles. Je peux presque sentir ton bec sur mon plumage, sous mon plumage.  Rien n’à faire que d’enfouir encore un peu plus profondément le bec sous l’aisselle et d’attendre le retour du soleil. Je souris presque. Il est parfois agréable de reconstruire les souvenirs …

Je m’envole d’un jour à l’autre et j’attrape les jours d’octobre où le soleil revenu teindra de rouge mon refuge. Rouge passion, rouge urgence d’une vie qui s’écoule trop vite, après tout les corneilles ne vivent que 25 ans. Dans mon envol, je croise des gens, des obstacles et des réjouissances, c’est la vie, encore la vie qui se déroule sous mon aile. Il est parfois agréable d’inventer l’avenir…

Il pleut, je replace ma tête sous mon aile droite, bien à l’abri des gouttes qui traversent le feuillage, c’est mardi au Parc des Braves…

La corneille

Publié dans Ce matin | Laisser un commentaire